Le bâtiment que l'on appelle communément les Chambres du Parlement s'appelle en fait le Palais de Westminster. Il est situé sur les rives de la Tamise et est l'endroit où se réunissent la Chambre des Lords de Grande-Bretagne et la Chambre des Communes. Le site où se dresse aujourd'hui le Palais de Westminster était à l'origine le site d'une église saxonne du VIIIe siècle appelée West Minster (monastère occidental). Au 10ème siècle, la famille royale s'intéressa au site et lorsque Edward le Confesseur arriva au pouvoir en 1042, il déplaça sa cour à Westminster et fit construire une abbaye bénédictine et une église royale. Sous William le Conquérant Westminster Hall a été construit, c'est la plus grande salle de ce genre en Europe. Westminster prit de l'importance et grandit au fur et à mesure que différents rois faisaient des ajouts à l'édifice. En 1265, les deux chambres du Parlement ont été créées, la Chambre des lords s'est réunie à Westminster alors que la Chambre des communes n'avait pas de siège permanent. Au 13ème siècle, le roi Henri III a fait plusieurs modifications, y compris la Reine La chapelle, la chambre de la reine et la chambre peinte ou la chambre du roi qui ont survécu. La chapelle St. Stephen (1184-1363) a été repensée au fil des ans avec de belles fenêtres vitrées, un toit voûté en bois et des murs recouverts de peintures murales dans les tons écarlates, verts et bleus. En 1365, le roi Édouard III fit terminer la chapelle de St. Mary Undercroft; c'était ici que la cour royale et la maison priaient. En 1547, la Chambre des Communes se joignit à la Chambre des Lords et se réunissait également au palais. Westminster devint ainsi le siège central incontesté du gouvernement. Un incendie détruisit le palais en 1834 et les seules parties du palais médiéval qui subsistèrent sont les cloîtres, la chapelle de St. Stephen, la chapelle de St. Mary's Undercroft, le Westminster Hall et la Jewel Tower construite en 1365.